Recueil général et complet des fabliaux des XIIIe et XIVe siècles imprimés ou inédits, Volume 5

Front Cover
Anatole de Montaiglon, Gaston Raynaud
Librairie des bibliophiles, 1883 - French poetry
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 70 - Je vous jur Dieu, tout sanz faintise, Que n'ai el mont fors ma chemise. Sire, por Dieu, alez vous ent, Certes, je n'ai goûte d'argent. » Dist saint Pieres : « Biauz dous amis, Met de ces âmes .v. ou sis. — Sire, » fet il, « je n'oseroie, Quar se une seule en perdoie, Mon mestre me ledengeroit Et
Page 97 - à saint Germain. Aus fenestres du palais voit Le roi, qui entor lui avoit De chevaliers une grant masse ; Trestoute la cort s'i amasse, Li vilains hautement parole : « Rois de Londres et de Nichole, Fai me escouter, et si m'entent : La mâle Honte encor t'atent, Je ne me vueil de ci movoir, Si l'avrez fête recevoir.
Page 97 - paine s'en eschape ; La mâle Honte a comparée Où il avoit mainte denrée, Maint anel d'or, et mainte afiche. Et li preudon très bien s'afiche, Et dist qu'arrière n'en ira De si que li rois avéra La mâle Honte fet reçoivre ; Quar il ne veut mie deçoivre
Page 3 - n'agrée Qui i penssoit et jor et nuit. Ne voit riens qui ne li enuit; Mult het le solaz de la gent, Mult het son or et son argent Et la grant richece qu'il a, Et jure que mult s'avilla De ce que onques crust son père. Sa grant
Page 32 - Tant com je sui en ma jovente, (A conter .1. fabliau par rime [Sanz colour et sans leonime ; Mais s'il ia consonancie, II ne m'en chaut qui mal en die, Car ne puet pas plaisir à touz Consonancie sanz bons moz; Or les oiez teus comme il sont. Trois dames aloient au Mont, Mes je ne sai de quel païs;
Page 246 - Qu'autant a amors sor un roi De droit pooir, ce est la somme, Comme sor tout le plus povre homme Qui soit en Champaigne n'en France, Tant est sa seignorie franche. Li rois avoec s'amie maint ; S'en parolent maintes et maint, De ce
Page 232 - furent escrit, Et il molt volentiers le prist, Quar molt durement s'i fia. A tôt le moine s'en torna, Et, "quant il vint sor le fumier Sire Tibout le moitoier Qui les blez as moines gardot Et de deniers avoit plein pot, Et d'autre richece à
Page 258 - son col. Or, croi qu'il sanblera bien fol Quant desor le dos li ert mise, Et celé s'en est entremise Tant qu'ele li met sor le dos. Bien fait amors d'un viel rados Puis que nature le semont, Quant
Page 98 - son dire; Se sa reson ne sa parole Est outrecuidie ne foie, Qu'il ne sache reson moustrer, Lessiez li, s'il vous plest, entrer; Quar n'affiert pas à roi d'empire, S'uns fols se mesle de mesdire, Que por ce soit contralieus ; Ainz doit estre forment
Page 234 - Qu'en la forest me fu anblez, Que j'ai deniers et char assez. » Le moine dedenz le sac met, Et du covrir molt s'entremet. Autresi, comme il fu devant, O le bacon s'en vait corant; Vers son ostel est retornez. Quant sa feme le vit trouxez, Si dist :

Bibliographic information