Nouveaux bandits: Après les parrains, les caïds

Front Cover
Roularta Books (Groupe Express), Nov 7, 2013 - 303 pages
351 C'est le nombre d'homicides commis entre la Cité phocéenne et la Corse en cinq ans. Alors que l'on assiste à une escalade de la criminalité et que Marseille en expérimente amèrement les méthodes, Bruno Aubry et Sèverine Pardini-Battesti se penchent sur les nouvelles orientations du crime organisé, portant un regard expert, à la fois sociologique et pragmatique, en prise directe avec le terrain. Qui sont ces néo-bandits ? Depuis la disparition des grandes figures de la pègre traditionnelle soumises au code d'honneur, de nouveaux groupes ont émergé. Leurs membres participent à une révolution des moeurs et des valeurs. Celle-ci se nourrit de la crise. Le réalisme économique, Internet et la mondialisation ont mis fin à l'ère des parrains et accéléré l'atomisation du milieu pour laisser place aux caïds. Leurs nouvelles pratiques sont expéditives et aveugles : "Aujourd'hui, on tue pour 80 euros". Cette nouvelle génération, plus jeune, plus violente, souvent issue des quartiers sensibles et de l'immigration, plonge ses racines dans la misère sociale des cités. Elle prospère avec l'essor de l'économie souterraine et se caractérise par la radicalité de ses acteurs, leur empressement à gagner beaucoup et vite, et par l'arrivée d'un nouvel armement, comme la kalachnikov, désormais mutualisée, voire en location à la demi-journée. A partir des événements récents, les auteurs décryptent ce phénomène sociétal et l'apparition d'un banditisme à deux vitesses : les intérimaires de la gâchette, artisans des règlements de comptes au quotidien, et les businessmen qui investissent gros et tirent les ficelles dans l'ombre ou plutôt sous le soleil, sur les rives de la Méditerranée.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information