17. D. Comment peut-oh avoir une certitude morale de la bonté de son action

R. Quand on agit sur un sentiment si bien établi, qu'il ne nous reste aucun doute raisonnable , & qu'on a pris de bonne soi pour s'éclaircir, les mêmes précautions qu'on pren. droit pour une affaire de conséquence.

18. D. Que saut il saire pour se procurer cette assurance?

R. II saut demander â Dieu ses lumieres , être sur ses gardes contre la cupidité , étudier ses devoirs & ses obligations, & consulter les personnes que Dieu nous a donné pour nous instruire & pour nous gouverner.

19. D. Qu'est-ce qui sait qu'on se trompe sou. vent, en croyant permis ce qui ne l'est pas?

R. C'est l'amour propre, c'est^à-dire, i'inclination qu'on a à se flatter, & le peu de soin qu'on a de s'instruire de ses devoirs.

20. D. Qu est-ce qu'une conscience scrupuleuse?

R. C'est celle par laquelle on se persuade sur des raisons srivoles, qu'une chose est commandée ou désendue, quoi qu'elle ne le soit pas.

n. D. Donnez quelques exemples d'une conscience scrupuleuse?

R. C'est, par exemple, se persuader qu'il y a péché à travailler les samedis au soir , & les veilles de Fêtes.

22. D. Que saut-il saire pour prévenir & dissiper les scrupules?

R. II saut soumettre son jugement & sa conduite à son Pasteur, ou à un Directeur éclairé & vertueux ÔC saire ce qu'il ordonne.

[graphic]
[merged small][merged small][ocr errors]

R. C'est une ordonnance tendante au bien publie , & qui est émanée des Puissances légitimes , & notifiée à ceux qui leur sont soumis, avec intention de les obliger.

2 D. Combien y a-t-il de sortes de loix. R. 11 y en a de trois sortes, la loi éternelle, la ioi naturelle & la loi positive.

3. D. Qu'est-ce que la loi éternelle?

R. C'est la sagesse souveraine de Dieu , selon laquelle il veut que toutes choses soient dans l'ordre.

4. D. Qu'est-ce que la loi naturelle?

R. C'est Un rayon de lumiere que Dieu a imprimé dans les ames des hommes , par lequel ilsconnoissent ce qu'ils doivent saire, ce qu'ils doivent éviter , tant à l'égard de Dieu , qu'à l'égard d'eux-mêmes & des autres hommes.

5. D. Qu'est-ce que la loi positive?

R. C'est celle qui dépend de la volonté du Légiflateur, & qui ne nous oblige que parce qu'il le veut.

6. D. Combien y a-t-il de loix positives r R. U y en a de deux sortes, la loi positive

divine , & la loi positive humaine.

7. D. Qu'est ce que la loi positive divine? R. C'est celle que Dieu a ordonnée aux

hommes, & par laquelle il leur a déclaré ce qu'il leur commande ou ce qu'il leur détend.

[graphic]

la séconde regle de nos actions?

S. D. Qu'est-ce que la loi positive humaine ì R. La Toi positive humaine est celle qui est saite & publiée par les Supérieurs qui ont droit de gouverner le peuple, & de lui commander.

9. D. Combien y a-t-il de sortes de loix humaines?

R.' II y en a de deux sortes : les loix ecclésiastiques qui sont saites par l'Eglise, &C les loix civiles , qui sont saites par le Prince o a par ceux qui ont l'autorité souveraine en chaque état.

10. D. Est-on obligé d'obéir aux loix humaines?

R. Oui, il est ordonné expressément dans la sainte Ecriture d'obéir aux Puissances supérieures , non seulement par la crainte du châtiment, mais encore par un devoir de conscience.

11. D. Sur quelle raison est sondé ce de^ voir de conscience?

R. II est sondé sur cette raison qu'en apporte saint Paul; savoir, qu'il n y a point de puissance qui ne vienne de Dieu; & qu'ainfi celui qui ne se soumet pas aux Puissances , rejîjîe à Cordre de Dieu.

12. D. Peche-t-on mortellement quand on transgresse quelqu'unes des loix divines & humaines ?^

R. Oui, on peche mortellement quand on agit contre ces loix divines & humaines de propos délibéré , & en matiere grave.

K

L e Ç O N I V. , De la loi divine positive. 1. D.pOMBieN distingue-t-on de loix divines positives? R. En général on distingue deux loix de Dieu , la loi ancienne & la loi nouvelle.

2. D. Qu'est-ce que la loi ancienne?

R. La loi ancienne est celle que Dieu a donné aux Israélites, & qui a été publiée par Mo y se.

3. D. Qu'est-ce que la loi nouvelle?

R. La loi nouvelle est celle que Jesus-Christ est venu donner aux hommes, & que ses Apôtres ont publié par toute la terre.

4. D. Y a-t-ii une grande différence entre ces deux loix?

R. Oui, il yen áde très-grandes. I. En c« que l'ancienne loi n'étoit que la figure de la nouvelle. 1. En ce que l'ancienne loi ne donnoit pas par elle-même les graces nécessaires pour l'observer,au lieu qu'elles nous sont données abondamment par la loi nouvelle. 3. En ce que les préceptes de l'ancienne loi étoient en bien plus grand rîombre, plus difficiles à pratiquer, èí moins parsaits que ceux de la loi nouvelle.

5. D. Dieu ne donnoit-il point de graces à ceux qui vivoient sous l'ancienne loi?

R. Oui, Dieudonnoit des graces à ceu*. qui vivoient dans l'ancienne loi ; mais il les/leur donnoit en vertu des mérites de J. Ç. ôç non pas en vertu de la loi ancienne.

6. D. Combien y avoit-il de sqrtes de préceptes dans l'ancienne loi?

R. II y en avoit de trois sortes; savoir, ceux qui regardoient les mœurs, ceux qui prescrivoient les cérémonies du culte de Dieu , & ceux qui regardoient la sorme du gouvernement & des jugemefcs.

7. D. Sommes-nous obligés de garder tous ces préceptes í

R. Les préceptes qui regardoient les cérémonies du culte de Dieu , & la sorme du gouvernement des^ jugemens-, sont abolis; mais les préceptes qui regardent les mœurs, & qui sont contenus dans le Décalogue, obligent toujours.

8. D. Pourquoi les préceptes qui regardoient les cérémonies du culte de Dieu Se. la sorme du gouvernement sont-ils abolis í

R. Parce que les choses ordonnées par ces préceptes, étoient des figures de ce que Jesus^.Christ devoit saire tte souffrir pour nous; & que la vérité étant présentement accomplie, la figure doit disparoître.

9. D. Pourquoi les préceptes qui regardent les mœurs , & qui sont contenus dans le Décalogue obligent-ils toujours í

R. Parce que ces préceptes sont de la loi naturelle, &r que Jesus-Chsisten a ordonné de nouveau l'observation.

L E Ç O N V. Des Commandemens de Dieu en général. 1. D. T)ourquo1 sommes-nous obligés à X garderleCo.nmandemensdeDieuí R. Parce que Dieu est notre Maître & notre souverain Seigneur , & que les commandemens qu'il nous donne font justes.

« PreviousContinue »