[graphic]

zigzags sur le promontoire dont j’ai parlé, et pendant que nous cheminons rafraîchis et distraits par la ven— dange, nos pauvres chevaux gravissent au soleil de midi ces roides pentes, sans autre renfort que celui de deux mendiants qui, s’attelant volontairement à la roue, font plus de bruit que de besogne. Après quoi, comme la mouche, ils s’essuient le front et demandent leur salaire.

Il est beau, ce promontoire de Finale! et làhaut plus d’arbres, plus de culture. En revanche, cette sauvage nudité, dont le mélancolique carac— tère se marie si bien avec celui de la mer, nue aussi, immense, sombre, sujet de mille images, de mille rêveries, où se berce avec volupté la pensée. Lac d’Annecy, humbles rivages, côtes prochaines, où êtes—vous? C’est ici que plus vaguement, mais plus puissamment aussi, le cœur se sent soulevé par l’auguste splendeur du spectacle! C’est ici que non plus des velléités de poème ou d’églogue se présentent à l’esprit, mais que l’âme tout entière, par un facile et délicieux essor, ouvre ses ailes, plane, tournoie suspendue entre les cieux et la terre, et comme envolée pour quelques instants hors de sa demeure corporelle! Et toutefois, lac d’Annecy, humbles rivages, côtes prochaines, si vous êtes moins faits pour provoquer ce puissant essor d’un moment, vous l’êtes mieux pour charmer à la durée et pour combler par l’aimable douceur de votre paisible commerce le vide des heures et la longue oisiveté des journées.

[graphic]
[graphic]

La route, ici, n’a pas dix pieds de large, et voici qu’on aperçoit à l’avant une grosse caisse éreintée qui monte à la rencontre de la nôtre. Grande alarme, cris et signaux des deux parts. L’on choisit son terrain, l’on unit ses efforts, les deux caisses se ca

[graphic]

ressent d’aussi près que possible, mais enfin tout vient à point: après quoi l’on se regarde. Eh . mais ! c’est bien lui, lui-même, le coche que vous savez!

Femmes, moines, vieillards, tout était descendu; L'attelage suait, soufflait, était rendu.

Seulement, ici, le moine, c’est un pénitent blanc,

et au lieu de six forts chevaux, ce sont quatre hari

delles grises! Qu’importe! la ressemblance n’en est

pas moins frappante; car c’est le propre des grands n.

[graphic]

peintres d’avoir su se choisir dans leurs tableaux les trois ou quatre traits par lesquels la scène qu’ils voulaient représenter contient, embrasse, rappelle à force de vérité, toutes les scènes analogues.

Le pays devient de plus en plus désert, et la nuit s’en mêle, sans compter des bois qu’il faut traverser. Tous les mirmidons alors, Oudi surtout, qui vient d’entendre des sifflets suspects, se hâ— tent de rejoindre, et l’on chemine en ordre de ba— taille jusqu’à Albenga, où nos bourses n’ont plus d'autre brigand à redouter que l'hôte qui nous y héberge.

[graphic]
[graphic][ocr errors][ocr errors][merged small]

Il est dimanche aujourd’hui. Toutes les populations sont levées, peignées, rasées, mouchées, et c'est fort plaisant à voir. Le ciel luLmême est si éclatant, la nature si parée d’aimables couleurs et d'argentine lumière, qu’ils semblent aussi, l’un et l’autre, s’être endimanchés. Non seulement nous avons atteint la région des oliviers, qui, de toutes parts échelonnés sur les rochers, ici se groupant en bouquets, là penchent solitaires au—dessus de la baie; mais, sur les murailles, dans les anfractuosités de rocs, nous retrouvons éparses et magnifiquement prospères une foule de ces plantes grasses qui chez nous ne se voient que dans les serres des riches campagnards.Au milieu de toutes ces beautés, voici venir [sur la côte déserte une sirène qui nous offre des limons à acheter. Vite on s’en empare; on les ouvre, on les presse : c’est douze sous la pièce ! On se récrie alors, on en appelle au ciel et aux hommes... et tout justement trois grands gaillards parfaitement bien membrés sortent de dessous les broussailles pour trouver à l’unanimité que douze sous c’est peu, c’est rien, et qu’il faut payer bien vite... C’est en effet la seule chose qu’il y ait à faire.

[graphic]

A Oneglia, charmante petite ville, nous faisons un déjeuner remarquable chez un hôte qui, dit-il, protège tous les gens de Genève, pour avoir été lui-même protégé par des Genevois. Mais, chose bien plus heureuse encore, les frères de cet hôte, échelonnés sur la route que nous allons parcourir, y tiennent auberge comme lui, et il a la plus grande envie que de ses mains nous passions dans les leurs. M. Tôpffer comprenant tout le parti qu’on peut tirer de la situation, ne se hâte pas de prendre des engagements: « Oui, répond-il à l’hôte, vous voudriez nous envoyer chez vos frères, mais y serons-nous bien? —— Les meilleurs hôtels du pays, je vous le jure! — Oui, mais y serons-nous à bon marché? —

« PreviousContinue »