Historique de 95e régiment d'infanterie de ligne (20e léger) 1734-1888

Front Cover
Typ. Tardy-Pigelet, 1888 - 302 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - Russie, cent vingt pièces de canon, vingt généraux, plus de trente mille prisonniers sont le résultat de cette journée à jamais célèbre. Cette infanterie tant vantée et en nombre supérieur n'a pu résister à votre choc, et désormais vous n'avez plus de rivaux à redouter.
Page 75 - J'ai l'honneur d'être, avec le plus profond respect, Monseigneur, de Votre Altesse Sérénissime, le très humble et très obéissant serviteur.
Page 62 - C'est le général Oudinot qui a pris Wagram le 6 à midi ; le prince de Ponte-Corvo n'a donc pas pu le prendre. Il n'est pas plus vrai que les Saxons aient enfoncé le centre de l'ennemi le 5 ; ils n'ont pas tiré un coup de fusil. En général, je suis bien aise que vous sachiez que le prince de Ponte-Corvo n'a pas toujours bien fait dans cette campagne. C'est un homme usé, qui...
Page 96 - Venez, suivez-moi, mes camarades, leur crie-t-il ; je vais vous montrer comment meurt un maréchal de France, sur le champ de bataille (1).
Page 133 - Français étaient prêts à marcher, en invoquant le nom de saint Louis, pour conserver le trône d'Espagne à un petit-fils de Henri IV, préserver ce beau royaume de la ruine et le réconcilier avec l'Europe...
Page 45 - Pratzen , qui se trouve entre ce vilLa division du comte d'Erlon engage avec la garde russe un feu très vif de mousqueterie. Bientôt, l'infanterie marche au pas de charge ; les grenadiers et les chasseurs de la garde chargent l'ennemi. En un instant, le champ de bataille est couvert de morts et de blessés. Vainement le prince Repnin accourt avec les chevaliers de la garde russe pour rétablir l'affaire : il est luimême blessé et fait prisonnier. Infanterie et cavalerie, tout fuit pêle-mêle,...
Page 82 - ... aides de camp, blessé légèrement d'une; balle au menton ; M. le sous-lieutenant de Lostanges, atteint d'un léger coup de sabre à la tête. Nous avons pris à l'ennemi plusieurs centaines de prisonniers qui ont été immédiatement dirigés sur San Martino.
Page 86 - Prussiens vers Sirénien, on se contenta jusqu a onze heures du matin d'échanger une forte canonnade sur la. plus grande partie de la ligne, et le temps fut surtout employé à manœuvrer sur les deux ailes. Les coalisés cependant, qui ne pouvaient pas apercevoir...
Page 66 - Durango, une ligne de hauteurs dont la droite, moins fortement appuyée, pouvait être tournée. Le maréchal Lefebvre divisa ses troupes en trois colonnes.

Bibliographic information