Historique du 114e régiment d'infanterie

Front Cover
impr. T. Mercier, 1892 - World War, 1914-1918 - 161 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 157 - This book is a preservation photocopy. It was produced on Hammermill Laser Print natural white, a 60 # book weight acid-free archival paper which meets the requirements of ANSI/NISO Z39.48-1992 (permanence of paper) Preservation photocopying and binding by Acme Bookbinding Charlestown, Massachusetts CD 1995 The borrower must return this item on or before the last date stamped below.
Page 60 - Le 28 on battit la place en brèche; l'assaut fut bientôt ordonné. « A cinq heures de l'après-midi le signal est donné; notre feu cesse, et celui de l'ennemi redouble à la vue de nos braves qui sortent de la tranchée, franchissent à la course un espace découvert de soixante toises, et s'élancent à la brèche Ce moment décisif fut marqué par un trait de courage qui pourra figurer parmi les beaux souvenirs de l'histoire.
Page 96 - Mais là, accumulés sur un espace très restreint, nous sommes assaillis de face par la mitraille de la batterie de la grille, par la fusillade des créneaux ; de flanc par les obus de Villiers, de la Pointe de Cœuilly... Malgré ce feu rapide de mousqueterie et d'artillerie, nos soldats font bonne contenance... quand, tout à coup, de Mon Idée s'élancent plusieurs bataillons wurtembergeois. Notre droite, menacée d'être prise à revers, recule... les bataillons, les compagnies se confondent......
Page 70 - Valence une entrée triomphale, juste prix de combinaisons sagement conçues, fortement exécutées, et heureusement secoudi'es par les circonstances. La population accueillit avec calme, presque avec satisfaction, un chef dont l'Aragon vantait le bon gouvernement, et ne...
Page 38 - ... des éloges et des punitions, renverra quelques officiers négligens et incapables ; et afin de rendre ses mouvemens plus rapides, il supprimera tout matériel ou bagage inutile. Etonnés des soins dont ils se verront l'objet, de ces revues fréquentes, des exercices à feu et des grandes manœuvres dont on occupera leurs journées, comme en pleine paix, les soldats sentiront, à la fois, s'améliorer leur sort, et renaître chez eux le sentiment presque éteint de leur valeur et de leur importance...
Page 61 - Meyer, Saint-Joseph, Ricard, Auvray, Desaix, de Rigny, d'Aramon, les chefs des colonnes et des compagnies, tous frayent la route avec intrépidité. Plusieurs succombent; les colonnes se rallient, la masse se reforme, se pousse, arrive au sommet et, comme un torrent irrésistible, surmonte la brèche et inonde les remparts. « Ce moment décisif fut marqué par un trait de courage, qui pourra figurer parmi les beaux souvenirs de l'histoire. Lors de l'assaut du fort Olivo, le caporal...
Page 30 - Valence et de distille, au nombre de 40,000 combattants, venait de traverser l'Èbre, près de Tudela, pour avancer sa droite dans la direction de Sangueza et Pampelune; sa gauche était à trois fortes journées de marche de l'extrême droite du général Blake.

Bibliographic information