135e de ligne: historique du régiment, d'après les documents officiels

Front Cover
Germain et G. Grassin, 1891 - 222 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 221 - This book is a preservation photocopy. It was produced on Hammermill Laser Print natural white, a 60 # book weight acid-free archival paper which meets the requirements of ANSI/NISO Z39.48-1992 (permanence of paper) Preservation photocopying and binding by Acme Bookbinding Charlestown, Massachusetts CD 1995 The borrower must return this item on or before the last date stamped below.
Page 25 - Dans les cours, des agents de corruption, dans les camps, de lâches instigateurs et, dans les villes enfin, dans les écoles et jusqu'au sein des institutions les plus révérées, de faux enthousiastes travaillent sans cesse à séduire par des doctrines ténébreuses et ceux qui doivent maintenir par la fidélité la plus courageuse l'autorité qui leur est confiée, et ceux qui n'ont d'autre devoir que celui d'obéir.
Page 192 - J'ai l'honneur de déposer sur le bureau de la Chambre un projet de loi modifiant les articles 22 à 27 (Service militaire des chemins de fer) de la loi du 13 mars 1875 relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée active et de l'armée territoriale.
Page 26 - Le peuple français sentira la force des circonstances ; il rendra un nouvel hommage à cette vérité , si souvent proclamée par Votre Majesté du haut de son trône , qu'il n'est aucun repos pour l'Europe tant que l'Angleterre n'aura pas été forcée à conclure la paix. » Ce n'est point en vain , Sire , que vous avez donné à la France le titre de grande nation ! Aucun...
Page 13 - L'infanterie que la République entretiendra à sa solde, sera formée en demi-brigades composées chacune d'un bataillon des ci-devant régiments de ligne, et de deux bataillons de volontaires...
Page 47 - Le combat s'engagea, et le corps d'Yorck aurait été écrasé, sans la circonstance d'un défilé à passer, qui fit que nos troupes ne purent arriver que successivement. Après trois heures de combat, le village de Weissig fut emporté, et le corps d'Yorck, culbuté, fut rejette de l'autre côté de la Sprée.
Page 25 - Il n'est point d'intrigues , il n'est point de sourdes menées que l'Angleterre n'ait mises en œuvre pour changer les dispositions des souverains ; mais lorsqu'elle les a trouvés fermes dans leurs vrais intérêts , et inébranlables dans leur alliance avec Votre Majesté , elle a entrepris de produire un bouleversement général en cherchant à ébranler la fidélité des peuples. Au...
Page 26 - De faire un appel de cent mille hommes sur les conscriptions de 1 809 , ibio, 181 1 et 1612. » 3°. De lever cent mille hommes de la conscription' de 1814 , qui se formeront dans les garnisons et dans les camps , . sur nos frontières et sur nos côtes , et pourront se porter où , il sera nécessaire pour venir au secours des alliés de Votre • Majesté. » Par cet immense développement de forces , les intérêts , la considération de la France et la sûreté de ses alliés se trouveront garantis...
Page 24 - Moscou ses armées victorieuses, elle ne se dissimula point que ses progrès dans le pays ennemi ajoutaient de nouvelles chances aux chances communes de la guerre. Elle voulut fortifier encore la base de ses opérations et elle ordonna la levée de la conscription de 1813, qui est aujourd'hui tout entière sous les armes.

Bibliographic information