Voyage aux sources du Nil, en Nubie et en Abyssinie pendant les années 1768, 1769, 1770, 1771 & 1772, Volume 9

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 374 - ... en dehors avec de l'eau du Nil. On ouvre alors le corps de la génisse qu'on nettoie avec beaucoup de soin , puis on la place sur l'autel , où on l'inonde d'eau , tandis que les aînés des familles et ceux qui sont les plus distingués vont puiser de l'eau aux deux sources et la portent dans le creux de leurs deux mains jointes.
Page 373 - Au bout de quelques minutes tous les habitans parurent à leur porte ; bientôt après ils accoururent en foule autour de nous , et nous déjeunâmes très gaîment en public.
Page 232 - Abyflînie ni buiflbn , ni plante épineufe qui ne produife des fleurs magnifiques, foible dédommagement du mal qu'ils font. Du haut du rocher de Geesh on trouve , en allant droit au nord , une pente aflez douce , qui vous conduit au bord d'un marais triangulaire de...
Page 229 - ... des milliers d'hécatombes au dieu qu'ils croient résider dans sa source. Ce peuple est divisé en tribus, et il est important d'observer que jamais il n'ya eu la moindre haine, la moindre animosité héréditaire entre deux de ces tribus. Si de telles haines sont nées, elles n'ont jamais passé l'époque de la convocation de toutes les tribus , convocation qui a lieu tous les ans aux sources du fleuve , et pendant laquelle ils sacrifient au Nil, qu'ils appellent le dieu de la paix. L'une des...
Page 252 - Cette manière est celle qu'emploient toutes les femmes abyssiniennes qui suivent les armées; et je l'ai vue constamment employée dans les guerres dont j'ai été témoin, toutes les fois qu'il y avait quelque grande rivière à traverser. Les crocodiles sont en très grand nombre dans la partie du Nil dont je viens de parler; mais les habitans des bords du fleuve ont, ou du moins prétendent avoir un charme qui les défend contre les plus voraces de ces animaux. Le pays des Gongas est borné au...
Page 253 - ... & pour la plupart , vouées à l'idolâtrie. Il en faut convenir , c'eft encore la partie de l'Afrique la moins connue. Cependant , on en tire beaucoup d'or & une grande quantité d'efclaves. L'or eft entraîné par les torrens dans le temps...
Page 252 - Ils font auffi de petits radeaux fupportés par deux peaux de bouc, ou bien ils entourent leur bras à la queue de leurs chevaux qui les entraînent en nageant. Cette manière eft celle qu'emploient toutes les femmes abyffmiennes qui fuivent les armées ; & je l'ai vue conftammenj: employée dans les guerres dont j'ai été témoin, toutes les fois qu'il y avoit quelque grande rivière à traverfer.
Page 236 - Celle-ci a un peu moins de deux pieds d'ouverture et cinq pieds huit pouces de profondeur ; elle est, ainsi que la seconde, au milieu d'un petit autel, construit chacun dans le même genre que celui que je viens de décrire , mais n'ayant qu'environ trois pieds de diamètre et une base moins élevée.
Page 253 - Nil semble s'être ouvert forcément un passage à travers l'immense barrière que lui opposaient ces montagnes , et il forme une cataracte de deux cent quatre-vingts pieds de haut. Immédiatement après cette cataracte on en voit deux autres, toutes deux considérables, si on ne les compare pas avec la première. La chaîne de montagnes dont je viens de parler se prolonge fort avant dans le continent d'Afrique, dans une direction occidentale, et est appelée Dyre et Tegla.
Page 235 - C'eft fur cet autel que les Agows font leurs cérémonies religieufes. Dans le milieu de L'autel même , il ya un trou fait , ou au moins élargi par la main des homme1;.

Bibliographic information