Voyage aux sources du Nil, en Nubie et en Abyssinie pendant les années 1768, 1769, 1770, 1771 & 1772, Volume 13

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 267 - Les proportions du bec , du tibia , deTos de la cuisse et du crâne , comparés avec les restes les plus parfaits des ibis qu'on a trouvés dans les tombeaux des momies, sont absolument les mêmes.... Quoique les plumes des ibis embaumés soient brûlées , il est aisé d'en discerner la couleur , et sur-tout le noir des ailes et de la queue ; mais , je le répète, l'accord des proportions ne laisse aucun doute.
Page 293 - ... les livres qui m'étoient nécessaires. Bruce rapporte , dans l'appendice qui termine la Relation de son voyage aux sources du Nil , que les lézards sont infiniment multipliés . dans les contrées les plus humides de la Syrie, voisines de l'Arabie déserte. Il affirme en avoir vu une fois plusieurs milliers réunis dans la cour du grand temple du soleil à Baalbec; la terre, les murailles, toutes les pierres des ruines de cet édifice en étoient couvertes ; ils dormoient ou se promenoient...
Page 266 - Cicéron. Depuis la jointure de la jambe jusqu'au corps, la cuisse a cinq pouces et demi. Quand l'oiseau se tient debout , il a , depuis le bas du pied jusqu'au milieu du dos , dix^neuf pouces ,• son œil a un pouce d'ouverture ; ses jambes et ses pieds sont noirs ; il a les pieds divisés en quatre doigts...
Page 133 - ... l'aspect du feu (i); la couleur rouge leur déplaît. Aldrovande , qu'il habite. Aussi , loin des montagnes découvertes et tempérées de l'Abissinie , il se tient dans le brûlant Kolla , ou au lieu de se cacher comme les autres animaux sauvages , il va...
Page 132 - Abyssinie) , d'innombrables troupeaux de boeufs de plusieurs espèces , dans les plaines de l'Abyssinie. Les uns diffèrent par leur taille, les autres par la grandeur ou par la conformation de leurs cornes; d'autres n'ont point du tout de cornes, et d'autres en ont d'une longueur excessive. Cet accroissement monstrueux est l'effet d'une maladie qui devient toujours fatale aux bœufs, parce qu'on cherche à l'augmenter pour rendre les cornes plus belles.
Page 232 - ... dans les trous de la terre , & qui , après la récolte , courent les champs. Mais ce qui leur fournit encore de bien plus grands moyens de...
Page 28 - Thèbes , dont la couverture eft faite avec la racine' du papyrus, puis couverte de fortes pièces de papier, & recouvertes encore avec du cuir, de la même manière que nous pourrions le faire à préfent. Ce livre eft un petit in-folio : & je fuis maintenant porté à croire que tous les livres faits avec du papyrus , avoient précifément la même forme que celle de nos livres modernes. Les lettres font...
Page 75 - ... des meilleurs végétaux; quand on le fait bouillir, il a le goût de pain de froment tendre, excellent, et auquel il ne manque qu'un peu de cuisson. Quand on veut manger l'enseté, on le coupe immédiatement au pied, c'est-à-dire tout près de ses petites racines détachées; et, si la plan te est un peu âgée, on la prend à un pied ou deux plus haut.
Page 130 - Mahométans qui vivent enAbyffinie, mangent tout autant de teff que les chrétiens, & n'ont jamais de vers. Je crois plutôt, comme je l'ai déjà dit , que cette maladie vient de l'habitude de manger de la viande crue, dont les feuls Mahométans ont grand foin de s'abfteiiir.
Page 232 - Cette multitude d'animaux voraces vk là, jufqu'à ce que le retour des pluies force les armées à abandonner le champ de bataille & à fe retirer dans les villes. Le grand nombre d'animaux qui fe nourriffent d'infecles , ne manque pas plus d'appât que les grands oifeaux de proie.

Bibliographic information