La Russie en 1812: Rostoptchine et Koutousof

Front Cover
Libr. académique Didier et Cie, 1863 - Russia - 536 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 136 - Nous renverrons au diable ces liôtes, et nous leur ferons rendre l'âme... Je reviendrai pour le dîner, et nous mettrons la main à l'œuvre pour réduire en poudre ces perfides...
Page 192 - Mais nous étions assiégés par un océan de flammes: elles bloquaient toutes les portes de la citadelle, et repoussèrent les premières sorties qui furent tentées. Après quelques tâtonnements, on découvrit, à travers les rochers, une poterne qui donnait sur la Moskowa.
Page 105 - l'effronté Goliath apporte, des limites de la » France , l'effroi mortel aux confins de la » Russie ! La pacifique religion , cette fronde » du David russe , abattra soudain la tête de » son sanguinaire orgueil. . Cette...
Page 449 - Récompenses du ciel Mon grand bonheur est d'être indépendant des trois individus qui régissent l'Europe. Comme je suis assez riche, le dos tourné aux affaires et assez indifférent à la musique, je n'ai par conséquent rien à démêler avec Rothschild, Metternich et Rossini.
Page 101 - Electrisé par la confiance que lui-même inspirait, ce prince a promis de recourir jusqu'aux derniers sacrifices , plutôt que de poser les armes comme à T^ilsit , et il lui est échappé de dire : Les désastres dont vous êtes menacés ne doivent être considérés que comme des moyens nécessaires pour parvenir à consommer la ruine de l'ennemi 1. Le gouverneur Rostopchin était là , et ces paroles ont jeté de graves inquiétudes pour l'avenir dans quelques oreilles attentives. L'empereur...
Page 309 - Russes se laisseraient-ils abattre par les premiers malheurs? — Jamais, sire! Ils craignent seulement que Votre Majesté, par bonté de cœur, ne se laisse persuader de faire la paix*. Ils brûlent de combattre et de Lui prouver par leur courage et le sacrifice de leur vie combien ils Lui sont dévoués.
Page 484 - CHAPITRE IX PRINCIPES RESPECTABLES. Je n'ai jamais été impliqué dans aucun mariage, ni aucun commérage; je n'ai jamais recommandé ni cuisinier, ni médecin ; par conséquent je n'ai attenté à la vie de personne. CHAPITRE X MES GOUTS.
Page 486 - Petites-Maisons; extrait des venins les plus subtils et des aromates les plus suaves; représentant du diable auprès de l'espèce humaine ; furie masquée en Charité chrétienne; public, que j'ai craint dans ma jeunesse, respecté dans l'âge mûr, et méprisé dans ma vieillesse, — c'est à loi que je dédie mes Mémoires.
Page 173 - Terre!" à la fin d'une longue et pénible navigation. A la vue de cette ville dorée, de ce nœud brillant de l'Asie et de l'Europe, de ce majestueux rendezvous où s'unissaient le luxe, les usages et les arts des deux plus belles parties du monde, nous nous arrêtâmes, saisis d'une orgueilleuse contemplation. Quel jour de gloire était arrivé ! Comme il allait devenir le plus grand, le plus éclatant souvenir de notre vie entière ! Nous sentions qu'en ce moment toutes nos actions devaient fixer...
Page 366 - ... entière, ou les douze mois contre nous; elle n'offrait aux assaillants que les rigueurs, les souffrances, les privations d'un sol désert, d'une nature morte ou engourdie, tandis que ses peuples ne se lançaient qu'avec attrait vers les délices de notre midi.

Bibliographic information