Notice raisonnée d'un traité médical datant du XIVme siècle avant notre ére et contenu dans un papyrus hiératique du Musée royal (Département des antiquités égyptiennes) de Berlin

Front Cover
J.C. Hinrichs, 1863 - Egyptian language - 20 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 12 - Son ventre est pesant, la bouche de son coeur (os ventriculi) est ma«lade, son coeur (estomac) est brûlant *), ses habits sont lourds «sur lui, beaucoup d'habits ne le rechauffent pas; il a soif la nuit; le goût «de son coeur est perverti comme un homme qui a mangé des figues de „ sycomore; ses chairs sont amorties comme un homme qui se trouve mal; «s'il va au siège, son ventre refuse de s'exonérer. Prononce sur lui: *) Je compare le mot chonsou que M1.
Page 1 - L'heureux investigateur a décrit la découverte de ce précieux monument dans son Catalogue raisonné et historique (Paris, 1826, pag. 207, où il est numéroté 1558) de la manière suivante. ^I! était renfermé soigneusement dans un vase de terre cuite avec le petit manuscrit 1559, de même hiératique, et portant une date et des cartouches. Ce vase fut découvert isolé dans les ruines, à une profondeur d'environ dix pieds, près des pyramides de Sakarah à Memphis.
Page 9 - A une nouvelle maladie appelée hmâou (en copte g«o« , signifie la chaleur et la fièvre) l'auteur du papyrus a consacré une prescription pour une recette composée de six médicaments qu'on devait broyer ensemble. C'est encore un cataplasme. La même maladie , sans doute une inflammation de nature de l'érysipèle, est nommée dans le texte qui suit et que voici: ^ Autre recette pour guérir la maladie hmâou au ventre.
Page 13 - sycomore; ses chairs sont amorties comme un homme qui se trouve mal; « s'il va au siège , son ventre refuse de s'exonérer. Prononce sur lui : *) Je compare le mot chonsou que Mr. Chabas a omis et indiqué par ans sa traduction, au mot copte JWCfie subito, repente, continuo.
Page 6 - Cette page, après quelques groupes appartenant encore aux prescriptions de la page précédente, débute par une recette dont voici la teneur: ^Recette pour guérir les enflures (bausj.t, en copte OTICI, in^tumescere) aux seinsi et à toutes les (autres) parties du corps.
Page 13 - Suit une longue liste d'ingrédients composant le breuvage à boire par le malade le soir. Une forme particulière de la même maladie, comme il paraît, est traitée dans les lignes suivantes. Pour la guérir le médecin égyptien propose de nouveau de ^ faire le bon curatif qui coupe les ouchet au ventre.
Page 14 - Après cette notice historique vient la copie de l'ancien rouleau découvert à Létopolis et contenant, comme on va le voir, des prescrits...
Page 4 - Fan après l'autre, et chacun, à peu d'exception près, accompagné des signes numériques qui servent à indiquer les qoantités à prendre du médicament en question. Les recettes, selon la différence de leur emploi, portent différentes dénominations. Le...

Bibliographic information