Bonaparte en Egypte

Front Cover
E. Paul, 1902 - History - 302 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 293 - ... douce. Une demi-heure avant le coucher du soleil nous cheminâmes le long du rivage, et couverts par les dunes qui empêchaient notre troupe d'être aperçue, nous nous dirigeâmes vers le Pharillon, situé à la pointe orientale du Port-Neuf, à un demi-quart de lieue de la ville de laquelle on ne pouvait nous découvrir. La nuit était close et obscure lorsque nous arrivâmes au Pharillon, et les chaloupes des frégates qui devaient s'y trouver pour nous recevoir n'étaient pas encore arrivées....
Page 260 - ... d'armes, qui était plein de cartouches, dans la chambre du capitaine de frégate et sur la dunette. Nous eûmes le bonheur de l'éteindre et cet accident ne ralentit pas l'ardeur des canonniers. A onze heures, le vaisseau amiral sauta et mit le feu sur notre gaillard d'arrière; nous l'éteigntmes encore avec le même bonheur.
Page 236 - L'ennui était le plus grand mal dont la majeure partie des passagers eût à se défendre. Pendant les premiers jours, on avait eu recours au jeu. Mais, comme le jeu n'était rien moins que modéré et que les ressources des joueurs n'étaient pas inépuisables, l'argent de tous se trouva bientôt réuni dans quelques poches pour n'en plus sortir. Alors on se rejeta sur la lecture, et la bibliothèque fut d'une grande ressource. J'en avais la clef; je devins un homme important. En me la donnant,...
Page 274 - Cette place, la plus grande de la ville, a près d'une demi-lieue de circuit ; elle forme un immense bassin, environné des palais des ci-devant Mamelouks : ces palais étaient éclairés de lumières de diverses couleurs.
Page 228 - Les dangers présentaient un moyen d'acquérir de la gloire et de l'avancement. Les privations ! Nous n'aurions point de vin, mais nous en buvions alors; peut-être n'aurions-nous point de femmes, mais nous n'en manquions pas encore; tout le monde ne reverrait pas son pays, mais chacun espérait qu'il serait assez heureux pour embrasser sa famille.
Page 227 - N'at-il d'autre chagrin que celui-là ? — Je ne lui en connais pas d'autre. — — Ramenez-le-moi demain. Le lendemain, j'entraînai en conséquence au quartier général Denon, qui n'y venait qu'en rechignant. — Ah ! c'est vous, citoyen Denon, lui dit Bonaparte quand vint son tour. Vous avez bien soutenu le voyage. Vous vouliez le faire à franc étrier, à ce qu'on m'a dit. Vous aimez donc à courir? Nous vous servirons suivant votre goût ; nous vous ferons faire du chemin. Le beau sabre...
Page 293 - ... malheur, et je trouvai effectivement Menou et Gantheaume à l'endroit désigné. Gantheaume prit l'alarme lorsque je lui parlai du bâtiment que nous venions d'apercevoir; il monta sur une dune de sable pour le reconnaître et ne tarda pas à se convaincre que ce navire courait la bordée vers l'île de Chypre ; ce qui lui fit conjecturer qu'il avait été envoyé pour reconnaître ce qui se passait dans le port d'Alexandrie. Il se hâta de rejoindre le général Bonaparte pour lui faire part...
Page 286 - II serait hors de propos de retracer ici l'affreuse image de carnage et de destruction qu'offrait ce petit fort qui, destiné à contenir une garnison de deux à trois cents hommes, en avait renfermé pendant huit jours, environ cinq mille, que nos bombes et nos boulets de gros calibre, et le manque absolu d'eau et de vivres, avaient réduits au nombre d'environ deux mille au moment de la capitulation; il suffira de dire que jamais tableau plus affreux ne s'est offert à mes yeux pendant le cours...
Page 240 - ... n'étaient pas du goût de tout le monde, et auxquelles le général en chef avait presque exigé que tout le monde assistât. Ils provenaient presque tous de Junot, à qui le général passait beaucoup de choses, et qui s'en permettait beaucoup. «Général, dit-il au président le jour de l'ouverture, pourquoi Lannes (et dans ce nom il ne faisait pas de la première syllabe une brève), pourquoi Lannes n'est-il pas de l'Institut? N'y devrait-il pas être admis sur son nom?
Page 248 - A trois heures après minuit, la lune était couchée, il faisait extrêmement obscur, le feu des grand'gardes de la division Bon était éteint : les chasseurs d'escorte donnèrent dans ces bivouacs; la sentinelle tira Un seul cri : Aux armes ! mit toute la division sur pied. Le feu des deux rangs commença et dura assez longtemps; enfin on se reconnut. L'armée était saisie d'une espèce de terreur, les imaginations étaient fort échauffées, tout était nouveau et tout lui déplaisait.

Bibliographic information