Historique sommaire du 39e régiment d'infanterie

Front Cover
1901
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 81 - This book is a préservation photocopy. It was produced on Hammermill Laser Print natural white, a 60 # book weight acid-free archivai paper which meets thé requirements of ANSI/NISO Z39.48-1992 (permanence of paper) Préservation photocopying and binding by Acmé Bookbinding Charlestown, Massachusetts Q 1995 _,..
Page 31 - ... deux cents pièces de canon , tout le parc, quatre-vingt-dix drapeaux , tous les généraux, sont en notre pouvoir; il ne s'est pas échappé de cette armée quinze mille hommes. Soldats, je vous avais annoncé une grande bataille; mais grâce aux mauvaises combinaisons de l'ennemi, j'ai pu obtenir les mêmes succès sans courir aucune chance ; et ce qui est sans exemple dans l'histoire des nations , un aussi grand résultat ne nous affaiblit pas de plus de quinze cents hommes hors de combat.
Page 60 - Il va permettre de rendre à leurs foyers , à leurs familles , les libérables qui sont restés dans nos rangs. Je les remercie, au nom de l'Empereur, du dévouement dont ils n'ont cessé de donner des preuves, et je ferai en sorte que leur retour dans la patrie puisse bientôt s'effectuer. * Soldats! la journée du 8 septembre, dans laquelle ont flotté ensemble les drapeaux des armées anglaise , piémontaise et française, restera une journée à jamais mémorable. Vous y avez illustré vos aigles...
Page 31 - ... hommes hors de combat. Soldats! ce succès est dû à votre confiance sans bornes dans votre empereur, à votre patience à supporter les fatigues et les privations de toute espèce , à votre rare intrépidité. Mais nous ne nous arrêterons pas là ; vous êtes impatients de commencer une seconde campagne.
Page 52 - Soldats, vous cherchez l'ennemi depuis cinq mois. 11 est enfin devant vous et nous allons lui montrer nos aigles. Préparez-vous à subir les fatigues et les privations d'une campagne qui sera difficile, mais courte, et qui élèvera devant l'Europe la réputation de l'armée d'Orient au niveau des plus hautes gloires militaires de l'histoire. Vous ne permettrez pas que les soldats des armées alliées, vos compagnons d'armes, vous dépassent en vigueur et en solidité devant l'ennemi, en constance...
Page 27 - ... m'a adressé, depuis, le précis de vos opérations jusqu'au 14. La défense du pont du Var, dans les circonstances difficiles où vous vous êtes trouvé, avec la poignée de braves que vous commandiez, sera mise au nombre des actions qui honorent le courage et la constance des armées françaises. La République entière avait les yeux fixés sur ce nouveau passage des Thermopyles ; vous avez été non moins braves, mais plus heureux que les Spartiates.
Page 60 - Sébastopol est tombé. La prise de Malakoff en a déterminé la chute. De sa propre main l'ennemi a fait sauter ses formidables défenses, a incendié sa ville, ses magasins, ses établissements militaires, et coulé le reste de ses vaisseaux dans le port. Le boulevard de la puissance russe dans la mer Noire n'existe plus.
Page 31 - Empereur, disaient-ils, a trouvé une nouvelle manière de faire la guerre ; il ne la fait plus avec nos bras, mais avec nos jambes.
Page 52 - Vous recherchez l'ennemi depuis cinq mois ; il est enfin devant vous , et nous allons lui montrer nos aigles. Préparez-vous à subir les fatigues et les privations d'une campagne qui sera difficile , mais courte, et qui élèvera devant l'Europe la réputation de l'armée d'Orient au niveau des plus hautes gloires militaires de l'histoire. « Vous ne permettrez pas que les soldats des armées alliées, vos...
Page 32 - S'il ne fallait que se servir de ses bras contre les Français, nous serions bientôt vainqueurs. Ils sont petits, chétifs, un seul de nos Allemands en battrait quatre. Mais ils deviennent au feu des êtres surnaturels. Ils sont emportés par une ardeur inexprimable, dont on ne voit aucune trace chez nos soldats... Que voulez-vous faire avec des paysans menés au feu par des nobles, dont ils partagent les dangers, sans partager jamais ni leurs passions ni leurs récompenses?

Bibliographic information