La campagne de 1805 en Allemagne: 1.-2. v. Ulm

Front Cover
Librairie militaire R. Chapelot et ce, 1904 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 919 - ... prisonniers ennemis, un colonel autrichien témoignait son étonnement de voir l'Empereur des Français trempé, couvert de boue, autant et plus fatigué que le dernier tambour de l'armée : un de ses aides...
Page 1042 - Je donne encore un conseil à mon frère l'empereur d'Allemagne : qu'il se hâte de faire la paix. C'est le moment de se rappeler que tous les empires ont un terme ; l'idée que la fin de la dynastie de la maison de Lorraine serait arrivée doit l'effrayer. Je ne veux rien sur le continent. Ce sont des vaisseaux, des colonies, du commerce que je veux, et cela vous est avantageux comme à nous.
Page 611 - Cette harangue avait lieu pendant un temps affreux. ll tombait une neige abondante, et la troupe avait de la boue jusqu'aux genoux et éprouvait un froid assez vif; mais les paroles de l'Empereur étaient de flamme ; en l'écoutant, le soldat oubliait ses fatigues et ses privations, et était impatient de voir arriver l'heure du combat.
Page 1235 - Majesté pour l'informer de ses succès, mais il n'ose plus, étant vaguement instruit, par les bruits de l'Allemagne, que ses ennemis lèvent la tête à Berlin, et triomphent auprès d'elle. Sire, vous avez dans l'Empereur un ami capable de venir des extrémités du monde à votre secours. L'Empereur est peu connu en Europe : c'est plus un homme de cœur encore qu'un homme de politique.
Page 614 - Danube, le plus près possible de votre ligne, vis-à-vis d'Albeek, de manière que le corps qui est à Albeck se trouve en communication et lié avec le reste de l'armée, et que, si l'ennemi agissait trop vivement, ou se trouvait obligé de se réfugier sur la rive gauche, je puisse, dans le jour même, tomber dessus. Ordonnez aux généraux de faire l'inspection des armes et des cartouches, de réunir tout leur monde, tout ce qui serait...
Page 918 - L'Empereur traversant une foule de prisonniers ennemis, un colonel autrichien témoignait son étonnement de voir l'Empereur des Français trempé, couvert de boue, autant et plus fatigué que le dernier tambour de l'armée : un de ses...
Page 1233 - Nous avons eu une saison extrêmement favorable pour cela ; mais, quoique nous ayons été constamment victorieux et que nous ayons trouvé des légumes dans les champs, nous avons cependant beaucoup souffert. Dans une saison où il n'y aurait point de pommes de terre dans les champs, ou si l'armée éprouvait quelques revers, le défaut de magasins nous conduirait aux plus grands malheurs.
Page 611 - L'Empereur était sur le pont du Lech lorsque le corps d'armée du général Marmont a défilé. ll a fait former en cercle chaque régiment, leur a parlé de la situation de l'ennemi, de l'imminence d'une grande bataille et de la confiance qu'il avait en eux. Cette harangue avait lieu pendant un temps affreux.
Page 917 - C'est la destinée des généraux opposés a l'empereur, d'être pris dans des places. Ou se souvient qu'après les belles manœuvres de la Brenta, le vieux feld-maréchal Wurmser fut fait prisonnier dans Mantoue , Mêlas le fut dans Alexandrie, Mack l'est dans Ulm.
Page 672 - Wurtach, réunir votre armée et attaquer l'ennemi ; mais une de vos divisions continuerait toujours à occuper Dachau, afin que si vous étiez trompé sur les calculs que vous avez faits d'après les dispositions cidessus , et que le maréchal Bernadotte ait besoin de vous, la division que vous auriez laissée à...

Bibliographic information