Correspondence de Napoléon I: publiée par ordre de l'empereur Napoléon III.

Front Cover
H. Plon, J. Dumaine, 1860 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 92 - Soldats ! l'Europe a les yeux sur vous! vous avez de grandes destinées à remplir , des batailles à livrer, des dangers, des fatigues à vaincre; vous ferez plus que vous n'avez fait pour la prospérité de la patrie , le bonheur des hommes , et votre propre gloire. Soldats , matelots , fantassins , canonniers , cavaliers , soyez unis •, souvenez-vous que, le jour d'une bataille, vous avez besoin les uns des autres.
Page 186 - Trois fois heureux ceux qui seront avec nous ! Ils prospéreront dans leur fortune et leur rang. Heureux ceux qui seront neutres ! Ils auront le temps de nous connaître , et ils se rangeront avec nous. Mais malheur, trois fois malheur, à ceux qui s'armeront pour les mameloucks , et combattront contre nous : il n'y aura pas d'espérance pour eux ; ils périront.
Page 235 - ... protéger le commerce et les naturels du pays. Que tous ceux qui ont peur se tranquillisent; que ceux qui se sont éloignés rentrent dans leurs maisons; que la prière ait lieu aujourd'hui comme à l'ordinaire , comme je veux qu'elle continue toujours. Ne craignez rien pour vos familles, vos maisons, vos propriétés, et surtout pour la religion du prophète que j'aime.
Page 185 - Si l'Egypte est leur ferme, qu'ils montrent le bail que Dieu leur en a fait. Mais Dieu est juste et miséricordieux pour le peuple ; tous les Egyptiens sont appelés à gérer * toutes les places : que les plus sages, les plus instruits, les plus vertueux gouvernent, et le peuple sera heureux.
Page 177 - ... ayez pour les cérémonies que prescrit l'Alcoran, pour les mosquées , la même tolérance que vous avez eue pour les couvents, pour les synagogues , pour la religion de Moïse et celle de Jésus-Christ. Les légions romaines protégeaient toutes les religions.
Page 185 - Dieu, de qui dépend tout, a ordonné que leur empire finît. Peuples de l'Egypte , on vous dira que je viens pour détruire vetre religion; ne le croyez pas. Répondez que je viens vous restituer vos droits, punir les usurpateurs, et que je respecte , plus que les Mameloucks , Dieu, son prophète, et le Koran.
Page 280 - Rosette, pendant quelques jours, pour l'organisation de cette province. Les Turcs ne peuvent se conduire que par la plus grande sévérité; tous les jours je fais couper cinq ou six têtes dans les rues du Caire. Nous avons dû les ménager jusqu'à présent pour détruire cette réputation de terreur qui nous précédait : aujourd'hui, au contraire, il faut prendre le ton qui convient pour que ces peuples obéissent; et obéir, pour eux, c'est craindre.
Page 246 - Ils préfèrent un bouton de nos soldats à un écu de six francs; dans les villages ils ne connussent pas même une paire de ciseaux. Leurs maisons sont d'un peu de boue. Ils n'ont pour tout meuble qu'une natte de paille et deux ou trois pots de terre. Ils mangent et consomment en général fort peu de chose. Ils...
Page 185 - Il y avait jadis parmi vous de grandes villes, de grands canaux, un grand commerce. Qui a tout détruit, si ce n'est l'avarice, les injustices et la tyrannie des Mameluks?

Bibliographic information