Historique abrege des campagnes du 61 regiment d'infanterie

Front Cover
Aubertin, 1897 - 281 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 114 - Morandy, redouble ses décharges à mitraille; mais ayant déjà beaucoup de blessés à son bord, et voyant beaucoup de paysans qui vont l'attaquer de la rive gauche, il croit trouver son salut dans la fuite. Il met à la voile ; il avait peu de monde pour servir ses manœuvres; le vent était très fort, sa djerme s'échoue.
Page 115 - Nil le 28 ventôse (18 mars), et le lendemain je me mis en marche accompagnant ce convoi. Ici le genre de guerre change. Nous avions battu partout les ennemis, mais ils n'étaient point détruits, et je voulais atteindre à ce but. Pour ce faire, j'adoptai les dispositions de colonnes successives, de manière à forcer les ennemis à rester dans les déserts, ou au moins à faire de très grandes marches pour arriver dans le pays cultivé. Le 10 germinal...
Page 146 - Témoignez ma satisfaction à tout votre corps d'armée et à vos généraux. Ils ont acquis pour jamais des droits à mon estime et à ma reconnaissance. Donnez-moi de vos nouvelles et faites reposer quelques moments votre corps d'armée à Naumbourg.
Page 9 - ... on s'arrêta tout court, et le prince de Condé s'étant remis à la tête de son armée la fit retourner sur le champ de bataille, où il passa le reste de la nuit, et le prince d'Orange l'abandonna. «Jamais bataille ne fut plus sanglante; les Hollandais eurent cinq à six mille hommes tués ou blessés , les Espagnols trois mille, etles Allemands six cents.
Page 188 - ... avions ainsi l'espoir bien fondé d'améliorer le sort de nos malades, qui avaient été en croissant et dont 950 avaient succombé dans le mois de mars, aux suites des blessures et aux maladies produites par le froid et la fatigue. L'ennemi n'avait pu nous enlever un seul poste ni une seule palissade. Les soldats s'étaient aguerris comme les plus vieilles troupes, la discipline la plus parfaite existait à tel point que, pendant tout le blocus, pas un officier ou soldat n'avait été puni pour...
Page 134 - Empereur, disaient-ils, a trouvé une nouvelle manière de faire la guerre ; il ne la fait plus avec nos bras, mais avec nos jambes.
Page 114 - Morandy a refusé de se rendre : il n'a plus d'espoir, il met le feu aux poudres de son bâtiment et se jette à la nage ; dans le moment , il est assailli par une grêle de balles et de pierres, et expire dans les tourmens.
Page 109 - Furieux de la résistance qu'ils éprouvent , et de l'impuissance où ils sont de l'enfoncer, les plus braves se jettent en désespérés dans les rangs , où ils expirent après avoir vainement employé à leur défense les armes dont ils sont couverts , leurs carabines , leurs javelots , leur lance , leur sabre et leurs pistolets. Ils tâchent du moins de vendre chèrement leur vie , et tuent plusieurs chasseurs. De nouveaux détachements de...
Page 169 - Dans la nuit du 22, je fis barricader le pont qui est sur la grande route, créneler l'auberge qui est vis-à-vis. Le pont du moulin de droite fut coupé par mes compagnies de sapeurs, et les maisons des environs crénelées.
Page 90 - L'infanterie que la République entretiendra à sa solde, sera formée en demi-brigades composées chacune d'un bataillon des ci-devant régiments de ligne, et de deux bataillons de volontaires...

Bibliographic information