Le livre d'or du 56 regiment d'infanterie

Front Cover
Lavauzelle, 1886 - 134 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Il sera décerné des récompenses nationales aux guerriers qui auront rendu des services éclatants en combattant pour la république.
Page 7 - France et a ses désastres, hélas! à ses joies comme à ses souffrances ; il a flotté sur nos splendeurs et sur nos ruines, toujours honoré, relevant comme une promesse les courages abattus dans les jours de détresse, et jalonnant la route du devoir devant les générations qui se succédaient à son ombre. Ainsi liée à nos destinées, cette grande et...
Page 76 - Larligue, elle avait vu tous ses efforts se briser contre nos bataillons, et elle avait dû se replier en laissant le terrain arrosé de son sang. L'état-major prussien avoue même qu'à un certain moment « le combat était sans direction, les compagnies ayant presque toutes perdu leur commandant r.
Page 7 - Ainsi liée à nos destinées, cette grande et sublime image de la patrie, vrai symbole de son impérissable grandeur, nous apparaît si pleine de brûlants souvenirs et d'enivrantes espérances, que l'héroïsme en déborde sur les rangs sans cesse renouvelés de ceux qui se pressent autour d'elle. C'est bien là, messieurs, le drapeau de la France, celui qu'une voix éloquente, chaleureuse, interprète de nos patriotiques...
Page 57 - Un des premiers actes du gouvernement impérial fut de rendre aux rcgiments leurs anciens numéros. Le décret qui ordonnait cette mesure était ainsi conçu : Les régiments d'infanterie de ligne, dont les numéros ont été changés, reprendront ceux qu'ils avaient précédemment et qu'ils ont illustré, depuis l'an IV. dans tant de combats célèbres qui ont immortalisé les armées françaises. Le 52...
Page 45 - Maximilien avaîl fait marcher à une heure du matin deux bataillons en colonne serrée, pour ,tâcher de reprendre le pavillon qui protégeait la construction du pont. Les deux compagnies de voltigeurs qui occupaient ce pavillon , qu'elles avaient crénelé , reçurent l'ennemi à bout portant : leur feu et celui des quinze pièces d'artillerie qui étaient sur la rive droite couchèrent par...
Page 105 - Espagne, de 1812 en Russie, de 1813 en Saxe, de 1814 en France, et de 1815 en Belgique...
Page 78 - ... détruire ses cuirassiers pour rien. On lui répond qu'il n'ya pas d'autre moyen de sauver les débris de la division. « Mes pauvres cuirassiers ! » dit le général Duhesme en essuyant une larme.
Page 61 - Mostaganem, 30 juin 1841. Avant de me séparer de vous pour quelques mois peutêtre, je veux vous dire, si je le puis, combien je suis heureux et fier, comme chef et comme citoyen, des vertus guerrières que vous avez montrées dans cette campagne. Le combat d'Akbet-Kredda a été digne de vous. Vous avez prouvé une fois de plus que les Français sont propres, autant que quelque peuple que ce soit, aux retraites calmes et sévères. Si j'osais vous adresser un reproche...
Page 38 - Novi ; mais l'armée française, accablée par des forces supérieures, ayant été obligée de repasser la Bormida, ce bataillon se trouva coupé de sa ligne de retraite; il ne lui restait plus qu'à mettre bas les armes ou à se jeter dans l'Orba. Le capitaine Latour conseilla vivement ce dernier parti, chercha un gué et tout le bataillon se risqua dans la rivière, dont le cours torrentueux présentait de grands dangers. Sur onze cents hommes, plus de quatre-vingts furent entraînés et périrent...

Bibliographic information