Historique de la 10e Brigade d'artillerie: 7e & 10e Régiments

Front Cover
Typographie Oberthur, 1894 - 534 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 459 - This book is a preservation photocopy. It was produced on Hammermill Laser Print natural white, a 60 # book weight acid-free archival paper which meets the requirements of ANSI/NISO Z39.48-1992 (permanence of paper) Preservation photocopying and binding by Acme Bookbinding Charlestown, Massachusetts CD 1995 The borrower must return this item on or before the last date stamped below.
Page 3 - Un soldat du régiment des fusiliers, qui travaillait à la tranchée, y avait posé un gabion ' ; un coup de canon vint qui emporta son gabion ; aussitôt il en alla poser à la même place un autre qui fut sur-le-champ emporté par un autre coup de canon. Le soldat sans rien dire en prit un troisième, et l'alla poser ; un troisième coup de canon emporta ce troisième gabion.
Page 25 - L'on y danse trois fois par semaine ; on y joue aux battoirs deux fois, et le reste du temps est employé aux quilles, aux barres, à faire des armes. Les plaisirs y régnent; tous les soldats ont la haute paye ; bien récompensés; des places de gardes d'artillerie, d'officiers de fortune à soixante livres par mois d'appointements.
Page 3 - Le soldat sans rien dire en prit un troisième, et l'alla poser ; un troisième coup de canon emporta ce troisième gabion. Alors le soldat rebuté se tint en repos ; mais son officier lui commanda de ne point laisser cet endroit sans gabion. Le soldat dit : «J'irai, mais j'y serai tué.
Page 145 - Fouché, commandant l'artillerie du 3e corps, se portera avec tous les obusiers du 3e et du 8e corps, qui sont au nombre de seize, autour de la batterie qui bat la redoute de gauche, ce qui fera quarante bouches à feu contre cette batterie. » Le général Sorbier sera prêt, au premier commandement, à se détacher avec tous les obusiers de la garde, pour se porter sur l'une ou l'autre redoute. » Pendant cette canonnade le prince Poniatowski se portera du village vers la forêt et tournera la...
Page 4 - Il y alla, et, en posant son quatrième gabion, eut le bras fracassé d'un coup de canon. Il revint soutenant son bras pendant avec l'autre bras , et se contenta de dire à son officier :
Page 76 - Pou r former les neu f compagnies de canonniers à cheval, et les mettre dès ce moment en état de remplir leur service, le ministre de la guerre choisira dans les sept régiments du corps de l'artillerie, les officiers de...
Page 214 - Mexique, dans la nécessité d'exiger de ces autorités une protection plus efficace pour les 'personnes et les propriétés de leurs sujets, ainsi que l'exécution des obligations contractées envers Elles par la République du Mexique, se sont entendues pour conclure entre Elles une convention dans le but de combiner leur action commune, et...
Page 35 - ... française, qui n'a pas déployé sa vivacité ordinaire. Le général Dumouriez a observé, à ce combat, que le soldat français compte infiniment sur la supériorité de son artillerie ; que du succès de cette arme dépend le plus ou moins de confiance et d'impétuosité des troupes, et que son courage se refroidit sensiblement s'il voit son artillerie recevoir un échec ou se rebuter. A...
Page 90 - D'HONNEUR POUR LE CITOYEN TATAREAU. « Bonaparte, premier consul de la république française, d'après le « compte qui lui a été rendu de la conduite distinguée et de la bravoure «éclatante du citoyen...

Bibliographic information