La manœuvre d'Iéna

Front Cover
R. Chapelot, 1904 - History - 443 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 385 - gauche) est faite, je pousserai en avant jusqu'à Neustadt et « Triptis; après cela, quelque chose que fasse l'ennemi, s'il « m'attaque je serai enchanté, s'il se laisse attaquer je ne le « manquerai pas ; s'il file par Magdebourg, vous serez avant « lui à Dresde. Je désire beaucoup une bataille. S'il a voulu « m'attaquer, c'est qu'il a une grande confiance dans ses « forces ; il n'ya point d'impossibilité alors qu'il ne « m'attaque ; c'est ce qu'il peut me faire de plus agréable. «...
Page 27 - Majesté ; les assurances qu'elle me donne de ses sentiments me sont d'autant plus agréables, que tout ce qui se passe depuis quinze jours me donnait lieu d'en douter. Si je suis contraint à prendre les armes pour me défendre , ce sera avec le plus grand regret que je les emploierai contre les troupes de Votre Majesté. Je considérerai cette guerre comme une guerre civile, tant les intérêts de nos États sont liés. Je ne veux rien d'elle ; je ne lui ai rien demandé.
Page 280 - J'ai fait occuper, armer et approvisionner les citadelles de Wurzbourg, Forcheim et de Kronach, et je débouche avec toute mon armée sûr la Saxe par trois débouchés. Vous êtes à la tête de ma droite, ayant à une demi-journée derrière vous le corps du maréchal Ney, et à une journée derrière 10,000 Bavarois, ce qui fait au delà de 50,000 hommes. « Le maréchal Bernadette est à la tête de mon centre. Il a derrière lui le corps du maréchal Davout, la plus grande partie de la réserve...
Page 281 - Avec cette immense supériorité de forces réunis sur un espace si étroit, vous sentez que je suis dans la volonté de ne rien hasarder et d'attaquer l'ennemi partout où il voudra tenir. Vous pensez bien que ce serait une belle affaire que de se porter sur cette place (Dresden) en un bataillon carré de 200,000 hommes
Page 423 - Il tiendra les forces nécessaires sur le plateau de gauche, à hauteur de la tête de sa colonne. Il aura des tirailleurs sur toute la ligne ennemie aux différents débouchés des montagnes. Quand le général Gazan aura marché en avant, il débouchera sur le plateau avec tout son corps d'armée et marchera ensuite, suivant les circonstances, pour prendre la gauche de l'armée.
Page 423 - L'Empereur donnera le signal ; on doit se tenir prêt à la pointe du jour. M. le maréchal Ney sera placé, à la pointe du jour, à l'extrémité du plateau, pour pouvoir monter et se porter sur la droite du maréchal Lannes du moment que le village sera enlevé, et que, par là, on aura la place de déploiement.
Page 139 - Wùrtzbourg pour travailler à l'armement de la place ; donnez vos ordres pour que tout soit ainsi dirigé. L'empereur n'aime point Bamberg, parce que c'est un lieu ouvert, et qu'il est important que les dépôts aient une petite place. Vous avez assez d'expérience de la guerre , général , pour sentir l'importance des places deForcheim et de Wùrtzbourg.
Page 280 - Vous êtes à la tête de ma droite, ayant à une demi-journée « derrière vous le corps du maréchal Ney, et à une journée « derrière 10,000 Bavarois, ce qui fait au delà de 50,000 « hommes. « Le maréchal Bernadotte est à la tète de mon centre.
Page 170 - Un mouvement en avant, sans fortes combinaisons, peut réussir quand l'ennemi est en retraite; mais il ne réussit jamais quand l'ennemi est en position et décidé à se défendre; alors c'est un système ou une combinaison qui font gagner une bataille.
Page 419 - Comme je pense que ces dispositions seront générales, j'arrête mes troupes où elles se trouvent et j'attends de nouveaux ordres. Je suis encore avec tout mon corps dans les environs de Naumburg. Je suis prêt à exécuter les mouvements que l'Empereur ordonnera.