Soleil noir: dépression et mélancolie

Front Cover
Gallimard, 1999 - Literary Criticism - 264 pages
Ce livre traite des dépressions que nourrit un deuil impossible de l'objet aimé et perdu. En déniant le lien universel qu'est le langage, le déprimé nie le sens qui, pour l'être parlant, est le sens de la vie. Athée radical, le dépressif reste cependant un mystique : rivé à l'affect, la douleur et les larmes sont pour lui le pays secret d'une beauté aussi inaccessible qu'entière. Le sublime naît de la mélancolie. La preuve ? Holbein, minimaliste macabre. Nerval, le Prince noir. Dostoïevski, persuadé que la souffrance est le but suprême de l'humanité, appelant le pardon. Et Duras, la femme-tristesse, qui rend contagieuses les figures de la dépression féminine dévoilées ici à partir de quelques histoires dites sur le divan du psychanalyste.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (1999)

Julia Kristeva is a renowned psychoanalyst, critic, and professor of linguistics at the UniversitA(c) de Paris VII. She is the author of many acclaimed works and novels, including "The Samurai," "The Old Man and the Wolves," and "Possessions," and is the recipient of the Hannah Arendt Prize for Political Thought and the Holberg International Memorial Prize.

C. Jon Delogu is professor of English at the UniversitA(c) de Lyon III-Jea