Histoire économique et sociale de l'Empire romain

Front Cover
Robert Laffont, 1988 - Rome - 780 pages
Pendant cinq siècles de l'époque d'Alexandre (336-323 av. J.-C.) à celle des empereurs Antonins (96-192 apr. J.C.), l'économie antique a connu un grand dynamisme. Selon Rostovtseff, elle mérite alors d'être qualifiée de capitaliste, au même titre que celle de l'Europe des XVIIIe et XIX siècles. Mais Rostovtseff ne doute pas qu'un déclin se soit produit à la fin de l'Antiquité. Pourquoi ce " crépuscule " du capitalisme antique, pourquoi la fin de l'empire romain d'Occident ? A ces questions, il apporte des réponses originales. A part Marx et les marxistes, auxquels il s'est toujours opposé, il est le premier à expliquer la " crise du IIIe siècle apr. J.-C. " et la " décadence romaine " par une révolution sociale. Avec l'aide de l'armée, les paysans se sont soulevés contre les bourgeoisies urbaines, qui jusque-là dirigeaient l'empire. Cette révolution du III siècle ressemble à la révolution d'Octobre 1917, qui a contraint Rostovtseff à s'exiler de son pays. L'histoire économique et sociale de l'Empire romain séduit le lecteur par sa forte unité et par le souffle et la passion qui l'animent. C'est aussi un très savant ouvrage. Rostovtseff y utilise pleinement toute la documentation archéologique disponible à son époque, et aucun de ses successeurs n'a réalisé une synthèse aussi brillante et aussi solide sur la vie économique du monde romain. Jean Andreau

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information