L'âme et ses passions

Front Cover
Les Belles Lettres, 1995 - Emotions - 155 pages
Pour Galien, 129-199 ap. J.-C., medecin grec dont l'influence a ete sans egale jusqu'aux temps modernes, on ne saurait limiter la medecine a ses categories, telles que l'anatomie, la physiologie ou la therapeutique. Son dessein, enonce avec la plus grande acuite dans les presents traites, est plus vaste.Partant du jeu complexe des passions humaines et de la conception materialiste qu'il s'en fait (les passions dependent de la chimie des humeurs corporelles), il elabore une hygiene psychique par bien des aspects radicale. Elle prend en compte la correction des erreurs de l'ame aussi bien que des limitations innees ou acquises de la nature humaine, theorie dont on ne trouve guere d'equivalent dans l'Antiquite. Et qui pose cette question essentielle: la medecine du corps est-elle aussi medecine de l'ame, et donc du comportement humain, dans ses dimensions individuelles et sociales? Peut-elle, doit-elle prendre le pas sur la pedagogie et la philosophie? Somme toute: la medecine doit-elle etre le moteur de toute ethique?Terpsichore Birchler et Anne-France Morand, hellenistes, enseignent le grec au college de Geneve; Vincent Barras est historien de la medecine a l'institut Louis Jeantet (Universite de Geneve).

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Préface de Jean Starobinski VII à
xxvi
Note liminaire
liii
Index des passages cités
135
Copyright

Common terms and phrases

Bibliographic information