La renaissance culturelle juive en Europe centrale et orientale, 1897-1930: langue, littérature et construction nationale

Front Cover
Belin, 2002 - Jews - 319 pages
A l'aube du XXe siècle, le monde juif européen est divisé en deux. A l'Ouest (Allemagne, Autriche, Bohème), les Juifs ont bénéficié d'une émancipation culturelle et juridique relativement rapide, ils se sont intégrés linguistiquement, culturellement, socialement au sein de la bourgeoisie cultivée et libérale. A l'Est (Pologne, Russie), les Juifs constituaient une nationalité parmi tant d'autres et ont conservé leurs langues (yiddish et hébreu) et leur culture distincte. L'année 1897, année du premier congrès sioniste organisé à Bâle par Theodor Herzl, et également année de la création du Bund, du mouvement ouvrier juif, marque le début d'un vaste processus, mené par des acteurs culturels et politiques très divers, de construction nationale, mais aussi d'invention des langues, de la littérature et de la culture juives modernes. L'idée novatrice de ce livre est que la culture juive allemande et la culture juive d'Europe de l'Est, loin de s'opposer, se sont rencontrées et mutuellement fécondées pour engendrer de concert, à l'Ouest comme à l'Est, ce vaste mouvement de renaissance qui a marqué l'Europe centrale et orientale pendant tout le premier tiers du XXe siècle. La mise en évidence de cet ensemble cohérent permet de le comprendre de manière radicalement nouvelle.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

REMERCIEMENTS
141
CHAPITRE IV
201
CONCLUSION
253
Copyright

2 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information