Philologiques: Tome III : Qu'est-ce qu'une littérature nationale ? Approches pour une théorie interculturelle du champ littéraire

Front Cover
Michel Espagne, Michael Werner
Les Editions de la MSH, 1994 - Canon (Literature) - 505 pages
En Allemagne, puis dans une France encore hantée par l’idéal d’une universalité classique, la littérature est progressivement perçue au 19e siècle comme l’émanation la plus perceptible d’une spécificité nationale. Or, la littérature nationale n’existe que par des limites qui l’opposent à d’autres littératures nationales et en même temps la définissent. Cette référence étrangère, productrice d’une identité nationale, l’Allemagne et la France du 19e siècle la constituent l’une pour l’autre dans un processus de transfert continu. Plus que des comparaisons, l’analyse des contacts et des imbrications entre les institutions littéraires de plusieurs aires culturelles n’aboutit pas seulement à une heuristique des différenciations nationales. L’interculturalité est aussi un mode privilégié de reconnaissance de ce que sont l’objet et l’institution littéraires dans les espaces nationaux eux-mêmes.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Avantpropos
7
EKATERINA DMITRIEVA
73
MARION MARQUARDT
85
GÉRARD GENGEMBRE
95
Copyright

Common terms and phrases

About the author (1994)

Michael WERNER est directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) à Paris (France), directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à Paris (France) et directeur du Centre Interdisciplinaire d'Études et de Recherches sur l'Allemagne (CIERA) également à Paris (France).
Ses principaux domaines de recherche concernent les transferts culturels et "l'histoire croisée" en général, et entre l'Allemagne et la France en particulier.

Bibliographic information