Politiques et usages de la langue en Europe: Colloque organisé par le Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne, 2-4 déc., Paris

Front Cover
Michael Werner
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, Apr 23, 2007 - 260 pages
Les débats actuels sur la situation des langues en Europe souffrent d’un déficit de réflexion. La position dominante de l’anglais et le recul conjoint du français et de l’allemand en Europe sont perçus comme les marques d’une évolution inéluctable face à laquelle les volontarismes politiques seraient impuissants. L’ouvrage invite à réfléchir au fonctionnement et aux implications des choix linguistiques à travers une série de questions : qu’est-ce qu’une langue prise non pas comme système organisé de signes, mais comme réalité sociale et culturelle ? Comment cette réalité s’articule-t-elle sur les pratiques tant individuelles que collectives ? Quelles représentations informent ces pratiques et à travers quelles institutions sont-elles élaborées, transmises et reçues ? Les réponses proposées partent toutes du même constat : il faut dépasser la vision de “l’exception linguistique française”. L’attention portée à des terrains “atypiques” comme la Suisse ou la Belgique ou encore l’insistance sur la profondeur historique des rapports entre langue, culture et politique en Europe sont autant de propositions qui décentrent le débat sur les pratiques linguistiques. Par là même, elles visent à redéfinir les conditions — et les limites — d’une action publique soucieuse des principes d’une société démocratique.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2007)

Michael WERNER est directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) à Paris (France), directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à Paris (France) et directeur du Centre Interdisciplinaire d'Études et de Recherches sur l'Allemagne (CIERA) également à Paris (France).
Ses principaux domaines de recherche concernent les transferts culturels et "l'histoire croisée" en général, et entre l'Allemagne et la France en particulier.

Bibliographic information